WURI CI

QUI SOMMES-NOUS ?

MOT DU COORDONNATEUR

Malgré les performances économiques enregistrées ces dernières années, la Côte d’Ivoire reste confrontée à plusieurs défis de développement au nombre desquels une faible couverture des personnes enregistrées à l’état civil et un manque de solidité de son système d’identification des personnes vivant sur son territoire. L’accès aux services de base en matière de santé et d’instruction est limité, en particulier chez les femmes : 35% d’adultes de plus de 15 ans, dont seulement 12 % de femmes ont un compte bancaire. En outre, la croissance de l’apatridie et l’arrivée d’un grand nombre de migrants sont de nature à aggraver l’accès aux services socio-économiques de base tout en exerçant une pression sur ces infratsructures sociales existantes.

Toutefois, la Côte d’Ivoire dispose d’une agence publique dédiée à l’identification nationale des personnes vivant sur son territoire. Il s’agit de l’Office National de l’Etat Civil et de l’Identification (ONECI).

Bien que dotée d’une loi sur la protection des données, notre pays dispose également d’une autorité autonome de protection des données qui est l’Autorité de Régulation des Télécommunications en Côte d’Ivoire (ARTCI). Ces données impactent positivement l’accès aux services sociaux de base dont l’accès nécessite la plus part du temps la possession d’une preuve d’identité.

Ainsi, dans le cadre du renforcement de la gouvernance administrative et sécuritaire, le Gouvernement ivoirien a initié le projet de Registre National des Personnes Physiques (RNPP) dont l’objectif général consiste à associer à chaque citoyen ou résident et à toute personne de passage sur le territoire ivoirien un numéro d’identifiant unique : le Numéro National d’Identification (NNI). Il permettra donc une plus grande cohérence, une réduction drastique des diverses fraudes qui ralentissent le développement économique et facilitera les échanges entre administrations et entre l’administration et les opérateurs économiques. Cette action inscrite dans le cadre de l’harmonisation des politiques régionales en matière d’identification, l’Office National de l’Etat Civil et de l’Identification en Côte d’Ivoire (ONECI), intègre le projet WURI et bénéficie d’un appui financier de la Banque mondiale. Son objectif de développement est d’augmenter le nombre de personnes qui disposent d’une preuve d’identité unique reconnue par le gouvernement et qui facilite leur accès aux services.

Dans l’optique de rendre compte à la Banque Mondiale sur les aspects financiers du projet, l’UGP a élaboré ce rapport de suivi financier du quatrième trimestre 2020 qui a pour objectif essentiel de s’assurer que les ressources financières allouées, sont utilisées conformément aux différentes activités définies et de manière efficiente ainsi qu’une gestion minimale acceptable des risques financiers.

Diakalidia KONATE